Les entreprises de l’IT face au covid19

Depuis quelques mois, le monde connait une crise sanitaire sans précédent.
Dans ce contexte, l’économie tourne d’une manière complètement différente, toutes les entreprises, de l’IT ou non, allant de la PME aux entreprises du CAC40 connaissent différents impacts.

Impact de la crise sur les entreprises

Dû au manque d’activité suite aux mesures prises par le gouvernement, une grande partie des startups et PME devront mettre la clef sous la porte par manque de trésorerie pour les semaines à venir.

Dans les ESN, une partie des projets en cours sont suspendus, voire annulés. La mise en œuvre de nouveaux projets étant difficile dans le contexte actuel, le taux de chômage partiel ou technique risque de fortement augmenter dans les prochains mois.

Les recrutements quant à eux sont complètement gelés dans la plupart des entreprises.

Certaines entreprises du CAC40 souffrent également de la crise, particulièrement dans le domaine de l’aéronautique, à cause de la fermeture des frontières.

Ces impacts auront, et ont déjà de lourdes conséquences économiques.

Dangers liés à cette crise

Par ailleurs, des personnes peu scrupuleuses profitent du climat anxiogène de la crise afin de propager des arnaques ou attaquer des systèmes informatiques.

En effet, 4000 sites internet concernant le covid-19 ont vu le jour ces dernières semaines, et environ 10% d’entre eux servent des desseins malveillants.

Certains se font passer pour l’OMS afin de soutirer des informations personnelles, d’autres se font passer pour la carte de l’université Johns-Hopkins faisant ainsi télécharger à la victime un malware ou un ransomware.

On constate également une recrudescence de mail de phishing chez les particuliers et les entreprises.

Ces pratiques peuvent avoir des conséquences graves, notamment si un ransomware parvient à s’infiltrer dans le système informatique d’un hôpital. En ces temps de crise, ils sont le cœur de cible des pirates.

Comment les entreprises s’adaptent ?

En interne, de nombreuses ESN optent pour le chômage partiel ou le télétravail si elles disposent de l’infrastructure adaptée.

Comme expliqué plus haut, bien qu’une partie des projets soit suspendue, certains projets sont maintenus. Certaines entreprises sont donc toujours actives.

Par ailleurs, cette recrudescence du télétravail peut parfois entrainer des problèmes de communication, certains collaborateurs ne disposant pas d’une connexion internet suffisante, contribuant ainsi à un ralentissement global de l’avancée des projets.

Cela entraine également des problématiques concernant la sécurité : les collaborateurs n’ont peut être pas un accès internet aussi sécurisé que celui de leur entreprise, et sont peut être plus susceptibles de se faire piéger par des mails de phishing.

Les entreprises proposent leur aide

Dans un élan de solidarité, certaines entreprises mettent à disposition gratuitement leurs solutions de communication ou de sécurité.

Parmi les exemples les plus notables nous avons Google qui propose gratuitement sa solution Gmeet afin de pouvoir faire face la vague de télétravail.

Discord, un logiciel de communication conçu pour le gaming, adapte ses services afin de pouvoir accueillir des cours en ligne pour les écoles.

Hexatrust, un groupement d’entreprises françaises de cybersécurité, propose une sélection de services de protection des communications.

Le domaine de l’IT post Covid19 ?

Cette crise sanitaire changera sûrement le paysage de l’IT dans un avenir proche, par la forte crise économique qui en découlera, mais elle sera également bénéfique pour la transformation digitale, par le biais de l’adoption massive du télétravail par les entreprises, quelles que soit leur taille.

JMC Aix-Marseille Écrit par :